Faussaires sous l'occupation

 

Née de l'idée que le patrimoine et la culture passent par le mot partage, ce site met à disposition des documents de notre collection personnelle ou des numérisations offertes par des collectionneurs privés afin de contribuer à la communauté de la reconstitution historique.
Pour l'instant, plus tourné vers le thème de la France pendant la Seconde Guerre Mondiale, il est par la suite envisagé d'étendre sur d'autres périodes de l'histoire.

Vous trouverez également des conseils sur le choix des papiers à utiliser et des coloris.

Nous vous fournissons dès que possible les liens pour vous procurer les papiers spéciaux nécessaires à la confection de certains documents.

 

N'hésitez surtout pas à vous abonner à notre blog. Vous y trouverez les nouveautés, mais aussi des astuces et des conseils divers.



En bref...

Et si on arrêtait les clichés ? Les Victory Rolls

Point numéro 1 - les Victory rolls dans les années 40.

C'est beau ? Ouiiiiii ! Mais c'est pas archéocompatible.
C'est beau ? Ouiiiiii ! Mais c'est pas archéocompatible.

On est d’accord, les victory rolls, c’est trop beau et c’est chiant à faire. Très bien pour une soirée, mais pas pratique pour aller bosser. Vous souhaitez faire de la reconstitution années 40 ? Version française dans la tourmente de la guerre ? ... Ne faites pas ça !

 

Petit instant historique. La femme française, si elle n’a pas le porte monnaie qui va bien pour acheter comme les allemands ou passer par le marché noir, même le savon elle galère sévère pour en avoir. Si on se penche sur le traitement des cheveux, on sait qu’ils sont le reflet de ce que l’on mange également. Restriction de nourriture + restriction dans les produits de la vie courante = des cheveux pas très splendide. Revenons au quotidien d’un cheveux en France occupée. Il est mal nourrit, il subit des permanentes, il n’est lavé qu’une fois (à deux) par semaine au savon (type savon de marseille). Il vient après la mode du cheveux gras des années 20 et 30 (brillantine !). Il est crépu, frisé, cuit par les fer à frisé, maintenu en place par un mélange d’eau et de sucre, lavé au savon...

En vrai ça donne quoi alors ?

Lire la suite 0 commentaires